MES PIGEONS MA PASSION-SITE DE COLOMBICULTURE ET COLOMBOPHILE

tous sur la passion des pigeons et autre animeaux d'exposition.
 
AccueilPortailCalendrierGalerieFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Pigeon ramier

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
remi
Admin
Admin


Masculin
Lion
Cochon
Nombre de messages : 2300
Date de naissance : 16/08/1959
Age : 57
Localisation : jeumont(dans le nord)
Emploi : boucher
Loisirs : elever mes pigeons
Qui êtes-vous,quel sont vos races et animaux ? : rémi de jeumont nord j'éléve des pigeons modéne,et sotto banca français,deux chien et un chat une femme et 4 enfants lol
Date d'inscription : 19/11/2006

MessageSujet: Pigeon ramier   Dim 4 Jan - 17:07

Nom scientifique : Columba palumbus
Famille : columbidés
Taille : 41 cm
Poids : 450 à 520 grammes
Âge maximum : 16 ans
Aspect
Le pigeon ramier est le plus grand des pigeons d'Europe, il est nettement plus grand et plus trapu que les autres pigeons. La gorge est rose-pourpre, tirant vers le gris pâle sur le ventre. La tête est grise, avec des taches blanches bien nettes sur le côté ou le cou (manquent chez les jeunes, plus ternes). Les cuisses, les pattes et les pieds sont jaunes. La queue est large et présente une large bande foncée vers le bout. En vol, une ligne blanche traversant le milieu de l'aile devient bien visible. Son bec est légèrement crochu (à la différence avec les autres pigeons européens), ce bec est fait pour déchirer les feuilles. L'autre nom du pigeon ramier est la palombe.

Comportement
Fréquemment observé dans les parcs et les jardins, le ramier est plus farouche que le biset et s'envole à distance. De grandes troupes se forment à l'automne et en hiver. À la campagne, les agriculteurs considèrent le ramier (ou palombe) comme un oiseau nuisible en hiver, car il fait des dégâts dans les champs de colza, de céréales et d'autres cultures (choux, trèfle). Craintif en raison la chasse qui lui est faite comme oiseau gibier, le ramier est bien plus confiant en ville, où il marche sur les pelouses des parcs.

Ses goûts éclectiques en ce qui concerne la nourriture, le perchoir et le lieu de nidification lui permettent de s'adapter très rapidement.

Le ramier est un visiteur fréquent et familier des jardins, se nourrissant principalement à terre dans les pelouses, près des mangeoires, où il ramasse les graines ou les noisettes tombées. Au printemps, il lui arrive de fourrager dans le feuillage, où il se nourrit de bourgeons et de fleurs.

Leur bec fait office de paille. Les columbidés enfoncent le bec dans l'eau et aspirent, alors que les autres oiseaux le redressent à chaque gorgée pour avaler.

Les ramiers pondent à tout moment de l'année, ce qui. entraîne la prolifération de l'espèce. Il construit son nid et couve même au milieu de l'hiver, bien que la période principale de couvaison reste de juin à septembre. Le ramier nourrit ses petits avec le « lait de pigeon », production du jabot riche en protéines et en graisse, ce qui lui permet de se reproduire en toutes saisons. La plupart des autres oiseaux des parcs et des jardins alimentent leurs petits avec des insectes saisonniers.



Habitat
Très largement répandu partout dans nos régions. Campagne ouverte de tout type, à condition d'être parsemée de quelques arbres.



Aire de répartition
Partout en Europe, dans les zones rurales mais aussi dans les faubourgs et au cœur des villes.

Reproduction
Période de nidification : avril à septembre.
Nombre de couvaisons : deux à trois couvées, selon la quantité de nourriture disponible.
Nombre d'œufs : 2 œufs blancs.
Incubation : 17 jours (2 sexes).

Nid : Le pigeon ramier niche dans les rangées d'arbres de toutes les essences, dans les nids de corneille abandonnés et les nids d'écureuil, parfois à même sur le sol ou sur les rebords de bâtiments urbains. Le nid rudimentaire est composé de quelques branches laissant deviner les œufs. Les matériaux sont cassés ou pris à terre. Les œufs sont visibles à travers le nid. Si celui-ci sert plusieurs fois, il devient volumineux.

Type de nichoir : N'utilise pas les nichoirs.
Envol : 20 à 35 jours.
Emancipation : 42 jours environ.
Taux de survie : 64 %

Migration
Partiellement migrateur.



Voix
Le cri est un « roukoukoukou » répété, accentué sur la première ou la deuxième syllabe. Au cours des parades nuptiales, quand le mâle se pavane devant la femelle, la queue étalée et le plumage pectoral gonflé, ses roucoulements sont plus doux.



Nourriture naturelle
Le pigeon ramier apprécie les légumineuses pois, choux, colza, navets, rutabagas. Il mange aussi des glands, les fruits du sureau et de l'aubépine, des graines d'autres plantes sauvages, des vers et des insectes. En hiver, le ramier mange les baies de lierre. Il avale également des graviers : ceux-ci lui servent à broyer les aliments dans le gésier.



Mangeoires
Le pigeon ramier visite rarement les mangeoires où il prend cependant du pain, des graines et des épluchures de légumes. Il se nourrit souvent au sol, en dessous et sur les mangeoires, picorant les graines tombées à terre. On le voit plus souvent boire dans une petite pièce d'eau ou une baignoire pour oiseau.



Etat des populations
Le pigeon ramier (migrateur) est menacé de disparition du fait de la chasse effrénée dont il fait l'objet en octobre. Plus d'informations sur la page Organbidexka Col libre






Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://mespigeons.wifeo.com/
 
Pigeon ramier
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Pigeon ramier
» Pigeon ramier
» pigeon ramier besoin de conseil.....
» LE PIGEON RAMIER
» Pigeon Ramier

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
MES PIGEONS MA PASSION-SITE DE COLOMBICULTURE ET COLOMBOPHILE :: SECTEUR 8 / VOYAGE AU COEUR DE LA RACE :: rubrique/ pigeons sans standard reconnue-
Sauter vers: