MES PIGEONS MA PASSION-SITE DE COLOMBICULTURE ET COLOMBOPHILE

tous sur la passion des pigeons et autre animeaux d'exposition.
 
AccueilPortailCalendrierGalerieFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 International

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
remi
Admin
Admin
avatar

Masculin
Lion
Cochon
Nombre de messages : 2300
Date de naissance : 16/08/1959
Age : 58
Localisation : jeumont(dans le nord)
Emploi : boucher
Loisirs : elever mes pigeons
Qui êtes-vous,quel sont vos races et animaux ? : rémi de jeumont nord j'éléve des pigeons modéne,et sotto banca français,deux chien et un chat une femme et 4 enfants lol
Date d'inscription : 19/11/2006

MessageSujet: International   Lun 19 Fév - 11:38

Grippe aviaire: le Nouvel An asiatique, une période sensible

AP | 14.02.2007 | 19:15






Le déplacement attendu de centaines de millions de personnes et de volailles en vue de ce week-end du Nouvel An en Asie, représente un motif d'inquiétude pour les experts, qui redoutent une propagation de la grippe aviaire. Malgré tout, nombreux sont ceux dans la région qui ne craignent pas d'entamer l'"année du cochon" en consommant du poulet.

"La dernière fois nous n'avions pas mangé de poulet. On a eu l'impression qu'il manquait quelque chose à notre Têt", déclare Dinh Tuyet Anh, une Vietnamienne en achetant deux volailles sur un marché de Hanoï (nord). "Nous avons appris à la télévision que l'épidémie n'avait pas gagné le nord du pays", précise-t-elle.

Depuis 2003, le virus H5N1 a tué 166 personnes, essentiellement en Asie, dont 42 au Vietnam, pays le plus touché après l'Indonésie (63), selon les chiffres de l'Organisation mondiale de la santé (OMS). Les experts craignent que le virus puissent muter en une forme capable de se transmettre facilement chez l'homme, ce qui pourrait créer une pandémie.

Cette période de l'année en Asie est jugée sensible car les volailles, principal vecteur de la maladie, sont au coeur de nombreuses traditions dans la région. Elles sont davantage déplacées, manipulées, abattues et mangées que durant le reste de l'année. Le risque de contamination est ainsi plus élevé.

"Dans la région, les gens seront en déplacement retournant dans leur famille et emportant souvent des poulets avec eux", souligne Peter Cordingley, porte-parole de l'OMS. "Le virus peut voyager de milliers de façons différentes: dans vos chaussures, votre sac... il survit longtemps hors de l'organisme." L'OMS ne recommande pas d'éviter de manger du poulet, mais appelle à observer des règles d'hygiène et de prudence lors de l'abattage et de la préparation des animaux.

A Hong Kong, le spectre de la grippe aviaire ne semble pas effrayer grand monde, notamment au marché Wan chai, où des dizaines de femmes font la queue pour acheter des poulets vivants. "Le poulet cuit à la vapeur est le plat principal du Nouvel An chinois, tout le monde dans ma famille l'adore", explique Jenny Kwan, 43 ans. "Les poulets vivants portent bonheur à la famille," ajoute-t-elle.

Les autorités sanitaires locales accepteront l'importation de 80.000 poulets en provenance du reste de la Chine pendant trois jours cette semaine, au lieu de 20.000 par jour habituellement. Mais elles ont promis de renforcer les mesures de prévention.

A Shanghaï, la plus grande ville de Chine, de nombreux habitants n'étaient pas disposés non plus à changer leurs habitudes. Certains restaurants ont toutefois retiré de leur menu du Nouvel An des plats à base de poulet par mesure de précaution.

Il est difficile d'évaluer les risques de contamination pour la période du Nouvel An, souligne Henk Bekedam, représentant de l'OMS en Chine. Des efforts sont nécessaires pour changer des pratiques à risques dans la région, ajoute-t-il.

A Taïwan, les autorités sanitaires ont appelé la population à se méfier de la grippe aviaire durant le Nouvel An, notamment en cas de voyage vers des pays récemment touchées par le virus.

De son côté, le Vietnam a renforcé les mesures de surveillance. Pour la première fois depuis un an, des foyers du virus ont été détectés le mois dernier dans le pays.

Mais malgré cette résurgence, de nombreux Vietnamiens ne redoutent pas de fréquenter les marchés de volailles. "Nous en vendons plus cette année que les années précédentes", assure même Trinh Thi Duyen, qui vend des poulets depuis 20 ans. AP


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://mespigeons.wifeo.com/
 
International
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» demo amazone au CCE International de WISSEMBOURG (67)
» International Betta Competition Nov. 2010 - Siegen (Ger)
» 5ème Congrès International de l'Éducation et du Comportement du Chien de compagnie
» Loro Parque : VII Congrès International des Perroquets
» Blois, finale du Challenge International 2010.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
MES PIGEONS MA PASSION-SITE DE COLOMBICULTURE ET COLOMBOPHILE :: SECTEUR 6/ L'INFORMATION AVICOLE :: la rubrique: sur la grippe aviaire-
Sauter vers: